Nuances aquatiques

11 août 2019

Nuances, Poésies

Je me ravis de ces secondes liquides

où les brumes langoureuses

du sommeil

et les ondulations stridentes

de la somnolence

cillent à l’image intemporelle

de la lumière

qui s’insinue dans les vagues

verticales

de la roselière surprise

 

Les langues impériales du vert

encore assoupi sur les jonques

pâles et lascives

des rimes timides de l’aube

dérivent lentement

sur les cristaux malachites

de l’éveil

puis scandent le clignement

svelte

d’élytres fugitives mordorées

 

D’émeraude les silhouettes

tentaculaires et gigantesques

des roseaux

aux longs colliers de jade

nouent dans l’ombre

les sensuelles rides

séculaires de l’olivier

qui chancèlent à l’interminable

et imperturbable

voyage de l’astre opiniâtre

 

des cercles de libellules

surprises par l’absence

subite

de la planète sous leurs pattes

investissent le cours incertain

du fleuve

dont les draps de soie ondulent

puis chavirent

dans l’enivrement démesuré

et empressé de l’activité diurne

30/04/2019

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004