Nuances

31 octobre 2019

Nuances, Poésies

à Pierre Soulages

 

Féconde focale

des blanches fièvres

faconde fatale

des nuits d’encre

frappe la mesure

effleure l’air qui vibre

aux lames du diapason

 

Dans un souffle le noir étale

ses épais tourments

ses lourdes certitudes

au grain sec de la toile

où sourdent les véhémences

les implacables surcharges

des pesantes sentences

 

Alors par magie s’insinue

la légère danse aérienne

des doux rais de lumière

qui enrobent d’un bémol

estompent les rondeurs

des formes obscures

de l’humaine démesure

 

Les ténèbres se nuancent de jour

de dilution de certitudes

de paix immense

de silence flamboyant

où l’outrenoir irradie

l’aube de sa sagesse

31/10/2019

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004