Pays des Couleurs

2 février 2020

Pérégriner, Poésies

Au pays des couleurs

le fleuve mystérieux

se dissimule à l’abri

de ses balmes et de ses lônes

mordoré les jours solaires

céladon les soirs taciturnes

brun-remous les nuits furibondes

 

Des souvenirs saumon

s’échappent de ses berges

se faufilent puis se glissent

entre les collines

et remontent sans hâte

le cours du temps

 

Ils frayent gaiement

dans les ruelles de la vieille ville

et le temps d’un murmure de cils

affichent leurs images sépia

sur les écailles des tuiles

qui brunissent au soleil de midi

 

Apparaissent alors subrepticement

les brunes cabanes dans les haies

les escapades turquoise dans les vallons

les yeux verts de Véronique

les lèvres sanguines de Régine

la première paume blême

sur le sein fébrile de Pauline

et les sarcasmes orangés des copains

 

Elles s’imprègnent aux tempes

s’hydratent aux neurones

irriguent les traces du bonheur

puis dévalent les pentes surprises

pour s’en aller jouer à cache-cache

sur les rives broussailleuses du Rhône

What do you want to do ?

New mail

Pays des Couleurs dans Pérégriner02/02/2020
Pays des couleurs (Copier)
La vieille ville de Morestel (38)
les collines du Pays des Couleurs

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004