Ere nouvelle

14 avril 2020

Pérégriner, Poésies

La civilisation du grand troupeau

en transhumance ininterrompue

atteint aujourd’hui son paroxysme

 

Il est grand temps mes chers congénères

de se retrancher dans sa ruelle

derrière son mur de pierre grise

de largeur idoine à claire voix

hors de portée de postillon malin

où fleuriront des bouquets d’hortensias

pour indiquer au passant importun

que tentative de forfanterie

sera ici illico proscrite

et promise au détachement fat

du propriétaire si affable

pourtant de ce refuge hospitalier

 

L’histoire sera désormais telle

suspect porteur de virus ennemi

elle tiendra à distance tes saluts

tes poignées de mains comme tes baisers

signes d’un temps aujourd’hui révolu

 

Plouhinec le 14/04/2020

Ere nouvelle dans Pérégriner locronan-13-copier-300x222

Locronan (29)

What do you want to do ?

New mail

 dans Poésies

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004