Mythe limite…

20 avril 2020

Pérégriner, Poésies

Narcisse, la fine fleur des chasseurs

affichait un minois de minet.

 

Il snobait l’alentour

et mine de rien déminait

les échos que l’amour

répandait en ondes de désirs

chez celles qui l’approchaient.

 

Seul le gibier l’attirait

et il se moquait des viles espèces

qui zézayaient d’attirer son attention

en battant de l’élytre autour de lui.

 

En parlant de litres

il est bon de narrer ici

qu’un soir au retour de la chasse

Narcisse convia ses amis

à une tournée de grands ducs

comme ils en avaient peu vécues.

 

Regagnant son huis vers poltron minet

le désir de s’admirer dans l’eau de l’étang

lui traversa l’esprit

 

Il se pencha au-dessus de l’onde

et poussa un cri d’une stridence

de Saint-Guy

 

Sans attendre il plongea

et fut englouti par l’étang

où il se mirait

quelques secondes auparavant..

 

L’histoire enjoliva l’évènement

de vengeances savourées

et de châtiments de déesses

alors que simplement

le veneur miraud

avait laissé choir ses lentilles

dans le plan d’eau paisible

où elles flottent toujours

et où il crut apercevoir

un batracien surpris

au lieu de sa bouille affriolante…

 

Plouhinec 19/04/2020

C-Ler Varquez Erdeven (63) (Copier)

What do you want to do ?

New mail

Mythe limite... dans Pérégriner

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004