CROISSANCE MIMOSA

6 décembre 2020

Pérégriner, Poésies

L’ensorcellement de la voix

libère le voyage vers la lumière.

 

Pour atteindre la clarté,

randonner différemment.

 

Ne plus s’attacher au singulier

enlacer le pluriel.

 

Ne plus observer l’arbre

comprendre la forêt.

 

Observer, observer encore

nuancer les couleurs,

 

écouter, humer,

goûter, caresser,

 

raisonner, se hisser,

assimiler, grimper…

 

Un soir, atteindre

La lueur de la lune.

 

Rejoindre un arbre

plus haut puis poursuivre.

 

Anduze La Bambouseraie (7) (Copier)

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004