Fauve épanouissement

7 décembre 2020

Pérégriner, Poésies

Nos sous-bois

A l’odeur douce

de noisette.

 

Nos sous-bois

aux inclinaisons fauves

de l’espoir.

 

Les caresses du feuillage

dans la souplesse

de la brise.

 

Névache (7) (Copier)

 

Tes yeux tes lèvres

ton sourire ton parfum

mon opium.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004