Patience dans la clepsydre

28 janvier 2021

Nuances, Poésies

Sinusoïdales pensées,

asymétriques songes,

sortilèges essaimés,

inextricables sorts,

la mer hérisse de récifs,

de synergies sordides,

d’alignements scabreux,

le devoir de voyage

aux îles inconnues.

 

Envasée dans les mortes eaux,

étrave étreinte, crispée,

l’attente désespérée

de marées affables,

de blonds et lumineux espoirs,

sombre dans le carcan noir,

la coque poisseuse

des avenirs ténébreux

échoués sur le flanc.

 

Plie l’échine, endure, encaisse…

 

Vois la clarté par le hublot,

les murmures bleus du vent,

les mains qui te font signe,

les yeux pleins de soleil.

Dans la clepsydre, ils infusent

minute après minute,

pigment après pigment,

puis peignent une aube douce,

de pastels irisée.

Patiente jusqu’au solstice

enfin éclot ce matin.

Ta peine, dissipée là-bas,

esquisse un sourire,

blond dans les risées futures,

d’or aux rires alizés,

garance à la vigie

polychrome, vaillante

à tracer la route.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004