Au-delà de l’île

31 janvier 2021

Pérégriner, Poésies

Les pâles lueurs du printemps

pépites d’astres hivernaux

jettent à l’avenir des atours

aux teintes de l’espérance.

 

Les buissons d’épines d’ajoncs

brumeux à la pointe de Pern

crèvent les aubes futures

aux récifs tranchants de Porz Doun.

 

Crains les fourbes voies de demain

l’huile perverse sur les flots

grée ta nef pour les tourmentes

oins l’œil fixe de la vigie.

 

Flatte par bâbord la Jument

humble, cligne à sa lentille

puis cingle, grand voile gonflée

vers les ballades du Gulf Stream.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004