Ajoncs agiles

16 février 2021

Pérégriner, Poésies

L’épine vertueuse de l’ajonc voyage aux vents gonflés des soleils d’hiver. Gracile et pourtant vive, elle vacille aux hurlements sauvages venus de la mer et lorgne au-delà des rochers, l’amer lenticulaire aux fières intermittences.

 

Hume l’avenir dans les grelots impatients que le large agite sur le matelas d’espérance de la falaise.

 

Godille, observe, esquive, la vivacité des récifs éperonne les quilles fragiles que le boulin tourmente. Dépasse la passe parsemée d’épaves décomposées puis pars pour les parfums protéiformes des tropiques apaisants.

 

Plouhinec, 31/01/2021

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004