Dans la tourmente

16 février 2021

Pérégriner, Poésies

Le râle du vent rudoie la quiétude de la nuit. Ses amples tourbillons rauques et rustres haranguent le rivage soumis. Posé dans une anfractuosité de roche, oreilles offertes, opercule à peine entrouvert, un bernard-l’ermite bravache se désire brisant, falaise, roc funeste.

Cependant l’océan l’étrille, le fustige, le fouette, si bien qu’il s’érode, grain après grain, pensée après pensée, mot après mot, dans les rouleaux rugueux des remontrances ultimes.

 

Dans le lointain, au-delà du sémaphore, une cloche bourdonne l’heure de l’irrémédiable départ.

 

Perché à proximité d’une anémone nommée Désir, le pagure parjure s’exécute. Sans attendre, il s’enhardit, s’ensable, s’ébranle et s’achemine dans la tourmente, progresse, ne se hâte pas, appliqué à s’extraire des vrombissements qui torturent l’ouïe.

Parvenu à son souhait de silence comme à satiété de progression, sans se retourner, il se glisse lentement derrière l’horizon, disparaît, pour aller allègrement se faufiler entre les draps soyeux de l’oubli.

 

Plouhinec 14/02/2021

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004