Archive | Blue Gin Flux RSS de cette section

À propos de ribambellesdemots

Dans l’univers

14 août 2019

0 Commentaire

(Positive homélie ardemment opposée à ce que des profonds disent) à Claude Renard qu’une aube possessive emporta vers le couchant Je suis descendu ce matin par une sente aux ornières crottées, dans un sombre jardin tendu de fleurs ternes et froides. Elles se nourrissaient de ténèbres puis flottaient, honteuses, dans une interminable attente pâle. Depuis […]

Lire la suite...

Basses Terres

14 août 2019

0 Commentaire

Sur l’horizon liquide s’inclinent quelques membres humides   Où est le fleuve ?   Où est la plaine ?   Quelques haies alentour témoignent d’un essai de matérialité Quelques arbres hautains colportent des signaux tristes et maléfiques   Où est le fleuve ?   Où est le temps ?   Une brume tenace se donne […]

Lire la suite...

Hésitante complainte dans la nuit de l’artiste

14 août 2019

0 Commentaire

Aux côtés de la paix de ce quartier d’été, guerroient les linceuls fats des matins de décembre. La cristalline plainte d’un carillon lointain, résonne au glas malin des saisons endeuillées.   Ame damnée !   Ame meurtrie dans le coeur du poète !   Offerte au dieu qu’implorent des déesses, elle danse son plaisir aux […]

Lire la suite...

Le nu éternel

14 août 2019

0 Commentaire

Au bleu qui balbutie des vagues sur la grève voyagent des éclaires belliqueux et sauvages   La colère des dieux vieille larve diaphane ordonne le recueil la grise damnation des ironies dociles   HORIZONTALE   La république gesticule elle agonise elle se flagelle dans la plate spirale d’un cyclone vantard   Chaque jour jetés plus […]

Lire la suite...

Nuit du poète

14 août 2019

0 Commentaire

Calme solitude caresses noctambules extases libertines perverses libations Sucion salive bleue baiser plume rebelle Cri de lignes pli de mots drap de signes coeur de page palpite halète soliloque s’abandonne au plaisir du vocable   Vous êtes femmes Consonnes !   Vous êtes filles Voyelles !   Vos majuscules incantations éclatent aux labiales aux angoisses […]

Lire la suite...

Métamorphose

14 août 2019

0 Commentaire

Mélancolique, un train fou s’enfilait dans la poche de mon pantalon. Sur les rails, un tunnel indélébile effeuillait une marguerite noire.   Profonde était la nuit.   Sans lune. Sans astre. Sans bémol fat à coller contre le portière.   A l’horizon on n’entendait que du feu   Du blanc Du bleu Du rouge   […]

Lire la suite...

Démesure

12 août 2019

0 Commentaire

Au-delà. Il nous faut voyager au-delà. Au-delà de ce mur qui s’affiche à ma peur au-delà du chemin que je sais au dehors au-delà de ce port qui se chauffe au matin. Au-delà de la mer qui balance au néant au-delà du couchant qui absorbe la terre.   Au-delà. Il nous faut grandir au-delà… Au-delà […]

Lire la suite...

Revendications intemporelles

12 août 2019

0 Commentaire

Clouer un taon qui passe à la porte des cieux…   Et rire à l’éternel les éphémères plaintes les vertes confessions des béats du carton…

Lire la suite...

Platonique

11 août 2019

0 Commentaire

Ah ! Narchie ! Ta croupe qui ondule que je vois là venir sous la panière noire à ta tête posée !   Ni d’oeufs ! Ni de maître ! pour presser ton chemin tu iras jusqu’au champ lanciner ton sourire aux hommes qui là-bas moissonnent ton refrain   Le blé le blé surgit à […]

Lire la suite...

Partance pour l’essieu

11 août 2019

0 Commentaire

A la vue de la manne qui suffoque au roulis l’espadon qui se meurt jette un oeil hébété un regard Saint Lazare au train train quotidien titubant sur le quai du sifflement dernier

Lire la suite...
123

Xavierb44 |
Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la croisée des humains
| Toutpoeme
| Bradeley2004